Ces temps-ci dans le JOURNAL d'Anne-Marie
28 déc.
2018

Nous voici déjà au bout de l’année, et moi au bout de ce petit projet!

Ce que je vous offre ce mois-ci est une pratique inspirée de la technique « la série de dessins » qui figure dans mon livre « Le nouveau journal créatif », en page 142. La série de dessins consiste à travailler avec une même technique ou un même thème durant une certaine période afin d’observer un processus dans le temps – qu’il soit très introspectif ou simplement créatif.

Ce que je suis en train d’expérimenter est plutôt léger et créatif… La semaine dernière on a entré le sapin de Noël dans la maison et je me suis soudainement rappelée à quel point j’aimais avoir un arbre dans mon salon! Dès le premier soir, j’ai dessiné mon sapin. Le soir suivant, j’ai recommencé, mais en changeant de technique. Et ainsi toute la semaine, en changeant de technique chaque fois. Mon objectif n’a rien de transcendant, juste passer du temps avec mon sapin et me détendre. J’essaie simplement d’en profiter plus, au lieu de passer à côté sans trop le voir.

Ce que je vous propose, donc, est de choisir un élément de votre décor (ça n’a pas à être le sapin) et de lui donner une page par jour pendant environ 7 jours (adaptez selon vos envies et votre horaire, bien sûr). Quand votre défi est terminé, reparcourez le tout et écrivez vos réflexions et conclusions.

Je partage avec vous quelques-uns de mes sapins avec des notes sur les techniques utilisées, que vous trouverez en cliquant sur les photos.

Il ne me reste qu’à vous souhaiter de très joyeuses Fêtes!

Anne-Marie Jobin
© 2018 École le jet d’Ancre – Projet Ces temps-ci

Ces temps-ci dans le JOURNAL d'Anne-Marie
26 nov.
2018

Comme vous avez pu le voir via les photos récemment affichées, j’arrive tout juste d’un voyage de 3 semaines au Mexique, où j’ai eu le bonheur d’animer des activités de journal créatif. J’ai feuilleté mon journal à la recherche de ce que je partagerais avec vous, et j’ai remarqué que 10 fois sur les 21 jours de mon voyage, j’avais ajouté à mes pages des images provenant d’un même magazine. J’étais arrivée en plein « Dia de los muertos » et j’avais acheté un magazine à ce sujet. C’était le seul que j’avais.

Ceci m’a rappelé un exercice que j’avais fait l’été dernier, aussi en voyage, et suggéré par ma collègue et amie Nathalie Hanot. Elle m’avait suggéré de me forcer à ajouter chaque jour à mes pages un élément découpé dans le même magazine, afin de me donner une contrainte créative mais aussi d’éviter l’éparpillement et la surconsommation de matériel. Cela m’avait bien plu.

Ce que je vous suggère donc de faire ce mois-ci, si vous en avez envie, c’est de vous donner le défi de vous limiter à un seul magazine durant soit tout un mois, soit au moins une semaine. Voyez ce qui se passe quand vous travaillez avec une contrainte et que vous limitez le matériel utilisé. Ceci permet aussi d’explorer la technique du collage d’une façon différente – par exemple l’ajout d’une seule image sur une page écrite, ce qui me plaît toujours beaucoup.

Afin d’illustrer mes propos, je partage avec vous différentes pages où figurent ces collages ou éléments de collage.

Bonnes explorations!

Anne-Marie Jobin
© 2018 École le jet d’Ancre – Projet Ces temps-ci

Ces temps-ci dans le JOURNAL d'Anne-Marie
22 oct.
2018
Ces temps-ci dans le JOURNAL d'Anne-Marie
27 sept.
2018
Comme promis le mois dernier, je vous reviens avec un exercice sur les RÊVES. J’ai exploré beaucoup de techniques depuis 2 mois mais ce que j’aimerais partager est une séquence assez simple, appuyée sur l’idée qu’il est important de ne pas se limiter aux mots pour explorer ses rêves. Ceux-ci parlent par symboles, et l’écriture ne leur rend pas toujours justice. Il faut plonger dans leurs « énergies », leurs émotions, leurs mouvements… pour en saisir toute la profondeur et parfois en capter la signification de façon plus percutante. Pour ce faire, dans un journal, le dessin et le collage sont de bons alliés. On peut aussi y ajouter du mouvement via le dessin plus gestuel, plus abstrait.
 
Voici donc ce que je vous propose d’essayer :
 
1. Le soir, avant d’aller au lit, faites une page de journal et terminez en demandant à vos rêves s’ils n’auraient pas un éclairage à vous offrir sur ce qui vous préoccupe en ce moment. Laissez un bout de papier et un crayon près de votre lit mais ne vous attendez pas nécessairement à des réponses claires et immédiates, faites-vous simplement réceptif ou réceptive. 
2. Le matin au réveil, notez des mots-clés qui vous permettront de vous rappeler de vos rêves par après. Si vous n’en avez pas souvenir, notez vos sensations et émotions au réveil, n’importe quelle impression fugace qui vous resterait de la nuit. 
3. Quand vous aurez du temps (environ 30 min.), collez ce bout de papier dans votre journal et autour, en spirale, racontez votre rêve ou ce que vous avez ressenti au réveil. Ceci est la première étape de l’exploration. On raconte. 
4. Sur la page suivante, dessinez un élément de votre rêve, une sensation ou une émotion, puis ajoutez des mots clés tout autour. On commence à explorer et associer des idées aux différents symboles. 
5. Sur une nouvelle page, entrez maintenant dans l’énergie, l’émotion ou le mouvement du rêve en faisant un dessin plus brut, plus spontané, réduisant en quelque sorte le rêve à une énergie qui vous traverse. Si un dessin plus figuratif sort de ce mouvement, faites-le ressortir (ceci est illustré dans mon exemple, 3e image).
6. Faites ensuite parler ce dessin ou une partie de ce dessin, sous forme de dialogue ou simplement en lui donnant une voix. Voyez ce qui émerge. 
7. Relisez-vous, notez le message principal ou ce qui vous semble le plus important dans ce travail. 
8. Reparcourez toutes vos pages puis notez vos conclusions, tentant de faire des liens entre votre préoccupation de départ et ce qui a émergé de votre travail.
 
Ceci est un exercice qui se fait lentement, en se mettant vraiment à l’écoute de sa vie intérieure. Vous n’avez pas à absolument trouver une réponse – vous ne faites que vous mettre à l’écoute de votre inconscient et de vos images intérieures. Vous pouvez aussi répéter la demande à votre inconscient plusieurs nuits de suite au besoin, jusqu’à avoir au moins un élément ou une sensation avec laquelle travailler.
 
Faites de beaux rêves!
 
Anne-Marie Jobin
© 2018 École le jet d’Ancre – Projet Ces temps-ci
Ces temps-ci dans le JOURNAL d'Anne-Marie
14 août
2018
Depuis quelques semaines je travaille beaucoup avec deux outils qui me mettent en lien avec le monde des symboles. Il s’agit du TAROT et des RÊVES. Comme j’ai davantage de temps, je me permets de longues plongées dans ces univers et cela me fait sentir leur incroyable fertilité.
 
J’ai commencé avec le livre de ma collègue et amie, Nathalie Hanot, « Le tarot créatif ». Je l’ai depuis plusieurs mois et je voulais prendre le temps de l’explorer. J’ai décidé de tirer une carte par jour et de choisir un seul des exercices proposés, pour simplifier la démarche (elle en propose plusieurs pour chaque carte). Ensuite, j’ai commencé à noter davantage mes rêves. Plus j’en note, plus je m’en rappelle facilement et plus il en vient. Ces deux pratiques combinées m’amènent énormément de matériel riche de sens pour mon journal.
 
Ce mois-ci je vais partager avec vous un exercice de Tarot et je vous reviens dans quelques semaines avec un exercice sur les rêves. J’ai utilisé le livre de Nathalie Hanot pour faire cet exercice mais vous pouvez le réaliser sans le livre et avec d’autres sortes de cartes au besoin. Si vous voulez pousser plus loin cependant, je vous recommande de vous le procurer, c’est une excellente façon de démystifier le monde du Tarot et de connaître mieux la symbolique des cartes. Et elle explore le Tarot avec des exercices de Journal Créatif, une belle combinaison!!
 
Voici les étapes de l'exercice (illustrées sur l’exemple) :
 
1. Inscrivez en haut d'une page de votre journal une question que vous vous posez ces temps-ci. Prenez votre temps pour la trouver, allez à l’essentiel. 
2. Tirez une carte de Tarot ou de n’importe quel jeu (oracles, jeux de développement personnel, etc.) mais évitez les cartes qui ne comportent que du texte (ici on travaille avec les symboles). 
3. Dessinez la carte (en la simplifiant – ce qui est proposé dans le Tarot créatif) dans votre journal ou encore faites-en une copie que vous collerez.
4. Écrivez autour de la carte, sur la même page, tout ce que vous associez aux symboles de la carte. Demandez-vous de quelle façon les symboles sont liés à votre question. Allez-y de façon spontanée, sans trop réfléchir. Lisez ensuite le texte du livre si vous l’avez, et ajoutez les éléments du texte qui font écho à votre travail, qui vous parlent.
5. Faites un des exercices proposés par rapport à cette carte (ou faites-les tous). Si vous n’avez pas le livre, voici ce que je vous propose : faites parler la carte avec votre main non-dominante. Vous pouvez débuter avec : « Je suis (nommer la carte) et je veux te dire… » puis tirez les verbes importants de votre texte, placez-les en colonne et écrivez un poème suivant cette structure (c’est l’exercice de la page 184). 

6. Revisitez tout votre parcours, relisez votre question et concluez avec une réponse le plus concrète possible.
 
Rappelez-vous que vous n’avez pas à absolument trouver une réponse – vous vous mettez plutôt en relation avec des symboles très anciens et vous tentez d’en trouver les échos dans votre vie concrète. Vous pouvez combiner avec l’écoute de vos rêves, continuer ces explorations sur plusieurs jours, improviser... Surtout, soyez curieux d’où cela vous mènera!
 
Anne-Marie Jobin
© 2018 École le jet d’Ancre – Projet Ces temps-ci
Ces temps-ci dans le JOURNAL d'Anne-Marie
06 août
2018
L’été, parce que j’ai un horaire flexible et plus de temps, est souvent un moment où je me donne de petits défis créatifs. Soit j’explore davantage les techniques mixtes (peinture, collage, dessin…), soit j’essaie quelque chose de nouveau.
 
Cette année, au début juillet j’arrivais à la fin d’un cahier et je devais choisir le suivant. J’ai toujours plusieurs cahiers d’avance parce que j’en achète et en reçois. Je choisis le suivant en fonction du format, du type de papier, de mes envies du moment. Cet été, j’ai décidé de me contraindre à utiliser un journal particulier, un journal dont la facture visuelle me plaisait (je l’avais acheté pour cette raison) mais où les thèmes proposés m’embêtaient un peu, surtout qu’il y en avait beaucoup.
 
Pour moi le plus difficile dans cette démarche c’est de commencer le cahier. Une fois mise en mouvement, je n’ai plus aucun scrupule à me l’approprier, à m’en faire un journal vraiment personnel et non pas une exploration guidée entièrement par l’extérieur. Ce qui m’est offert sur la page me donne des élans, m’inspire, me guide – mais je me donne entièrement le droit de le contourner. C’est ainsi que j’ai vraiment du plaisir. Je ne me sens pas coincée mais stimulée, mise au défi.
 
Vous verrez le journal en question dans les images jointes, un exemple en étapes à partir d'une page originale, puis quelques autres pages. Chaque jour je vais à la rencontre de ce qui est proposé et si j’ai besoin d’une page vierge, je recouvre tout de gesso (sous-couche à l’acrylique) ou de collage.
 
Et si vous vous donniez un défi de ce type cet été?
Si vous voulez essayer, voici les étapes :
 
1. Choisissez un cahier avec des invitations. 
2. Demandez-vous si l’invitation rencontrée sur la page vous convient, prenez le temps de la ressentir, écoutez votre intuition.
3. Si elle vous convient, suivez l’invitation de l’auteur (ceci permet d’explorer des sujets que l’on n’explorerait pas spontanément)
4. Si elle ne vous convient pas, recouvrez-la en partie ou en entier (avec GESSO ou collage). 
5. Si vous conservez des bouts (taches de couleur, mots…), travaillez autour, vous en inspirant, transformant ces espaces en ce que vous voulez. 
6. Créez votre page à votre façon, incluant bien sûr de l’écriture si vous le souhaitez.
 
😊 Bonnes explorations! Anne-Marie Jobin
Ces temps-ci dans le JOURNAL d'Anne-Marie
13 juin
2018

J’arrive de 3 semaines à l’extérieur de chez moi, bien occupée mais surtout avec moins de matériel et moins de temps… Donc ces temps-ci dans mon journal, ce qui ressort c’est que je fais moins d’exercices introspectifs, je fais de plus courtes entrées, et plus de petits collages. Je colle ce que je trouve sur mon chemin, je note ce qui se passe, j’explore un peu mais sans jamais plonger bien loin.

Ce que j’ai envie de vous proposer dans ce contexte, c’est une technique que j’appelle le dessin prolongé et que j’utilise souvent en vacances, avec des cartes postales notamment. Cette fois-ci je l’ai utilisée plusieurs fois avec des mini-pages d’un livre d’activités que j’ai acheté pour quelques euros. Ce sont des livres destinés aux enfants, mais j’y vois toujours l’occasion d’inventer une activité de journal.

Si vous voulez essayer, prenez n’importe quelle image ou fragment d’image et faites ceci :

En voici les étapes :

1. Collez l’image ou le fragment au centre d’une nouvelle page.
2. Poursuivez les lignes et les formes de l’image originale sur la page, de façon réaliste ou abstraite, comme vous le sentez.
3. Complétez la page avec de l’écriture si vous le souhaitez.

C’est tout simple et je trouve cela relaxant et agréable, essayez-le!

Anne-Marie Jobin
© 2018 École le jet d’Ancre – Projet Ces temps-ci

Ces temps-ci dans le JOURNAL d'Anne-Marie
18 mai
2018

Ces temps-ci dans mon journal, j’ai testé énormément d’activités pour mes nouveaux ateliers. J’ai feuilleté mes derniers cahiers et c’est ce qui ressort de plus évident. Mon journal sert de laboratoire pour ce que je propose ensuite.

Pour ne pas trop « dévoiler » mes nouveautés, j’ai envie de partager avec vous la façon dont je débute presque tous mes ateliers. J’invite généralement les personnes à faire une page où sont combinés les 3 langages du Journal Créatif, afin qu’elles se présentent avec autre chose que seulement des mots. Et puis j’adapte cette invitation au sujet du jour, je change un élément ou l’autre, j’invente des variantes.

Ces derniers jours, j’ai testé à plusieurs reprises une variante un peu plus élaborée et qu’on peut développer à souhait, selon le temps dont on dispose. Elle n’est pas qu’un exercice de démarrage, elle peut vraiment servir à explorer à fond une question. C’est simple et assez rapide, ça combine intuition et raison, ça ouvre l’horizon! Je suis toujours épatée de ce qui ressort.

Voici les étapes :

1. Démarrez avec une question que vous écrivez en haut de votre page. Par exemple : qu’est-ce qui se passe avec X ces jours-ci? Que puis-je faire dans telle situation? Etc. Si vous n’avez pas de question, écrivez simplement : « où j’en suis aujourd’hui? ».

2. Allez chercher une image qui évoque votre sujet. Choisissez rapidement et sans trop réfléchir. Collez-la sur votre page et répondez en quelques phrases à votre question en regardant l’image. Restez concis.

3. Quelle couleur et quelle forme pourraient représenter votre sujet? Très spontanément et rapidement, faites une forme ou un petit dessin rapide à côté ou en-dessous de l’image. Continuez à répondre à votre question en fonction de ce petit dessin.

4. Revisitez le tout et écrivez votre conclusion, ou une réponse succincte à votre question.

J’ai testé ceci 3 fois cette semaine et chaque fois j’ai trouvé des pistes. Et pour vous, est-ce que ça marche?

Anne-Marie Jobin
© 2018 École le jet d’Ancre – Projet Ces temps-ci

Ces temps-ci dans le JOURNAL d'Anne-Marie
26 avril
2018

Ces temps-ci dans mon journal, je travaille intensément avec la méthode The Work (le Travail), développée par l’étasunienne Byron Katie. Je travaille avec cette méthode depuis 7 ans déjà, et je trouve que c’est un des meilleurs moyens de dégager les racines profondes de mon stress. Cependant, comme tout ce que je pratique, j’en fais des exercices de Journal Créatif. Avec le Travail, on utilise surtout l’écriture et ensuite on fait un processus de méditation en quelque sorte, investiguant nos croyances.

Mon but ici n’est cependant pas de vous présenter cette méthode (que vous pouvez découvrir aisément en suivant ce lien) mais de partager avec vous une technique issue de ma pratique et qui peut s’utiliser dans de multiples autres contextes. Ce que je fais avec mes feuilles de Travail, que je n’ai pas envie de laisser derrière parce qu’elles sont pleines de jugements, peut se faire avec n’importe quelle page que vous voudriez détruire et recycler. La démarche que je vous propose ici est une façon de clôturer un travail de fond dans son journal ou de transformer une «ancienne énergie» en une page significative pour vous.

En voici les étapes :

1. Prenez une page représentant une «ancienne énergie» que vous voulez transformer. Dans le Travail, j’utilise mes pages «Jugez votre prochain» (voir 1ère image) mais vous pouvez aussi utiliser de vieilles lettres (voir 2e image), de vieilles pages de journal, n’importe quel matériel que vous voulez transformer.

2. Découpez des morceaux dans cette page représentant l'«ancienne énergie», selon des formes qui vous inspirent le mouvement, la transformation (ici j’ai illustré avec des nuages qui passent et des « bulles de savon »)

3. Sur une nouvelle page de votre journal, faites un fond avec une couleur qui évoque pour vous une nouvelle énergie (ici j’ai utilisé de l’acrylique pour avoir des couleurs vives, appliquée à la carte de plastique)

4. Collez vos formes sur ce nouveau fond

5. Écrivez dans les espaces, en gros, des phrases évoquant la nouvelle énergie ou concluant votre processus.

Anne-Marie Jobin
© 2018 École le jet d’Ancre – Projet Ces temps-ci

Ces temps-ci dans le JOURNAL d'Anne-Marie
30 mars
2018
Ces temps-ci je travaille avec un livre qui propose une démarche centrée sur la présence et je transforme en exercices de journal créatif certaines des propositions de l’auteur. Il s’agit du livre « Le processus de la présence », de Michael Brown. C’est une démarche de 10 semaines incluant une phrase à méditer chaque semaine, de la lecture, des méditations et des pratiques à intégrer dans sa vie. Cherchant quoi partager de tout cela avec vous, j’ai choisi quelque chose de simple qui ne dévoile pas trop mon processus personnel et qui en même temps présente une technique méditative agréable qui se traduit aisément dans d’autres contextes.
 
Afin d’intégrer au mieux les phrases proposées par Michael Brown, j’ai décidé de les intégrer chaque jour (ou presque) dans mon journal, de diverses façons. Par exemple, j'inscris la phrase dans le coin d’un dessin, j’en fais l’objet d’une page d’écriture spontanée, je l’écris en gros format au centre d’une page et je gribouille autour, etc. Ces dernières semaines, mon dada a été de les écrire dans un espace fermé en faisant toucher les lettres aux rebords et ainsi créer un genre de design que je peux ensuite colorier (1er exemple). Vous pouvez bien sûr utiliser cela avec n’importe quelle phrase sur laquelle vous aimeriez méditer.
 
Voici donc la démarche à laquelle je vous invite, divisée en étapes :
 
1. Choisissez une phrase qui vous fait du bien et sur laquelle vous voudriez vous concentrer.
2. Tracez un espace sur votre page (j’ai utilisé un sous-verre carré dans les 2 premiers exemples).
3. Écrivez votre phrase en vous assurant que les lettres touchent les contours de votre forme (1er exemple), en tournant votre cahier si nécessaire, ou de n’importe quelle autre façon fantaisiste (2e exemple).
4. Mettez toute votre attention sur chaque lettre, détendez-vous.
5. Coloriez les espaces créés en méditant sur la phrase, en respirant calmement.
6. Complétez la page comme vous le souhaitez, avec de l’écriture ou en donnant de l’expansion à votre dessin méditatif.
 
Je trouve que ce type d’exercice me permet d’intégrer en profondeur ce que je travaille, surtout si je le répète plusieurs jours de suite.
 
Anne-Marie Jobin
© 2018 École le jet d’Ancre – Projet Ces temps-ci
Ces temps-ci dans le JOURNAL d'Anne-Marie
23 fév.
2018
Ces temps-ci je m’amuse à créer des pages texturées, en dehors de mon journal, puis je les coupe en carrés ou rectangles de différentes grandeurs. Ensuite, je fouille ma banque de mots découpés et en deux temps trois mouvements, je crée des petits poèmes courts qui me servent de déclencheurs pour une nouvelle page de journal.
 
Je recycle aussi de vieilles pages ou des bouts de vieilles pages qui traînent dans mon matériel à collage. Le fait d’avoir une pile de ces petits carrés texturés m’invitant à faire de la poésie est une chouette source d’inspiration!
 
Voici la démarche à laquelle je vous invite, divisée en étapes :
 
1. Prenez un papier assez épais et peignez-y des taches de couleur au hasard. Laissez sécher.
2. Découpez cette page en carrés ou rectangles.
3. Découpez des mots et créez un court poème que vous collez sur votre carton.
4. Collez ce carton dans votre journal et écrivez autour, en spirale, selon ce que le poème vous inspire.

Je trouve que ce genre d’exercice me procure de beaux moments de tranquillité. J’oublie le temps, je suis le fil de mes pensées, et le plus souvent l’aspect esthétique de la page me plaît, ce qui fait du bien aussi!
 
Anne-Marie Jobin
© 2018 École le jet d’Ancre – Projet Ces temps-ci
Ces temps-ci dans le JOURNAL d'Anne-Marie
25 janv.
2018
Cette année encore, j'ai décidé de me lancer un petit défi et de vous offrir des exercices de Journal Créatif tout au long de l'année, quoique de façon moins régulière que l'an dernier. J'ai choisi de vous offrir un regard (discret) dans mon journal, au fil de l'année, sans rien planifier d'avance. Qu'est-ce que je fais ces temps-ci dans mon journal? C'est ce que je partagerai, en en tirant un exercice à vous proposer à chaque fois. Je vous promets un minimum de 12 entrées sur l'année, i.e. un par mois. J'en afficherai davantage si la vie me le permet!
 
Alors ces temps-ci...
 
Ces temps-ci je travaille beaucoup avec les émotions difficiles. J'essaie de "rester" avec elles plutôt que de tenter de les chasser. Je trouve que le dessin et/ou la peinture sont d'excellents moyens d'aller dans le ressenti sans tenter de l'expliquer, de "rester" avec l'émotion, la découvrir, la révéler davantage. Après cette étape je passe le plus souvent en mode écriture pour l'éclairer davantage mais hier j'ai procédé autrement et c'est ce que je vous suggère:
 
1. Ouvrez votre journal sur une double page
2. Sur la page de gauche, dessinez ou peignez votre émotion sans trop réfléchir, avec des taches de couleur, des formes. RESTEZ un moment avec cette émotion qui a sa raison d'être (toutes les émotions ont leur raison d'être!)
3. Choisissiez ensuite 5 ou 6 images, sans trop réfléchir mais en ayant l'intention de trouver un éclairage nouveau sur cette émotion ou sur la situation qui génère l'émotion. 
4. Complétez avec de l'écriture (autour du collage ou sur la page suivante), faisant des liens entre les deux pages, demandant aux images leur avis sur la situation, etc. Écrivez vos conclusions (non montré ici).
 
Ce que j'observe c'est que plus je reste avec mes émotions difficiles, moins elles me font peur et plus je gagne de la force.
 
Bonnes explorations!
 
Anne-Marie Jobin
© 2018 École le jet d’Ancre – Projet Ces temps-ci
 
P.S. Je n'ai pas pu montrer la page terminée parce que c'est trop personnel (c'est le défi de mon défi!) mais je peux vous dire que j'ai écrit tout autour du collage et que la conclusion, le message final du collage, était: Reste centrée, profite de l'hiver, savoure les petites choses et reste sur ton chemin ;)




École le jet d'Ancre, 2014-2019  Mentions légales        Conception : Nomadique