Projet citations
22 mars
2019

Un des nombreux rôles que joue mon journal, c’est de m’aider à me rendormir quand je fais de l’insomnie. En général, quand je me réveille la nuit et que je ne peux pas me rendormir, je considère qu’il y a une charge émotionnelle et/ou mentale qui n’a pas été évacuée la veille et qui trouble mon sommeil. Des cauchemars, des rêves inconfortables ou des symptômes physiques se manifestent alors. 

Ce que je vous offre aujourd’hui c’est une page faite la nuit. 

L’écriture illisible visait à évacuer la charge que je sentais, liée à des événements de la veille. La petite fenêtre jaune m'a permis de faire un peu d'espace dans l'histoire que je racontais. Puis la citation est venue, comme une conclusion, une réflexion sur ce qui m’empêche de dormir et qui au fond n'est pas réel.

"Ce qui m’empêche de dormir, ce sont des images dans ma tête.
Du vent. Sans réalité tangible dans ce moment où tout le monde dort à poings fermés.
Le ciel en couverture.
Les étoiles en amies. "

Anne-Marie Jobin

© 2019 École le jet d’Ancre – Projet Citations

Projet citations
19 fév.
2019

Ça fait 43 ans cette année que je tiens un journal intime. J’y ai beaucoup écrit avant d’ajouter les médiums visuels et les techniques de créativité qui y sont en ce moment. Et j’écris encore beaucoup. Un des phénomènes courants quand on écrit beaucoup est qu’on se raconte des histoires, on se répète, on a l’impression de tourner en rond. Il y a des techniques d’écriture pour procéder de façon plus intuitive, mais il reste que parfois, quand je me relis, je suis fatiguée de mes histoires.

La citation que je vous offre aujourd’hui date de quelques mois. Elle est sortie spontanément sur une page où justement je racontais des histoires que je connais par cœur. J’aime beaucoup cette citation, qui m’accompagne depuis : 

« Le contenu de ma vie ne m’intéresse plus beaucoup, et c’est une fichue de bonne nouvelle ».

Chaque fois que j’y pense, je souris. 

Ceci pour moi veut dire que je crois moins en ce que je me raconte. Je m’y identifie moins. Et cela me fait sentir de l’air frais, de la liberté, de l’espace dans la tête et dans le cœur.

Je noircis tout de même encore beaucoup de pages mais il y a de l’espace, et oui, c’est une fichue de bonne nouvelle.

Anne-Marie Jobin
© 2019 École le jet d’Ancre – Projet Citations
Ce projet est publié sur la page Facebook  de l'École

Projet citations
14 janv.
2019

Après deux années à me donner le défi d'afficher régulièrement des idées d'activités à faire dans son journal créatif, j'ai décidé pour 2019 de poursuivre avec quelque chose de plus simple mais qui j'espère sera inspirant.

Je vais partir à la recherche, dans mes cahiers, de phrases ou extraits personnels qui peuvent peut-être s'élargir à l'universel, ou faire écho à vos expériences.

Je commence avec une simple phrase, inspirée par mes observations sur le travail avec les pensées, lui-même fortement inspiré du travail de Byron Katie, instigatrice de la méthode "The Work" (vous trouverez tout à son sujet sur le site thework.com). Je vous laisse méditer là-dessus et vous reviens bientôt.
Bon début d'année à tous et toutes!
Surtout, je vous souhaite moins d'histoires, ou de moins les croire... :)

Anne-Marie Jobin
© 2019 École le jet d’Ancre – Projet Citations
Ce projet est publié sur la page Facebook  de l'École





École le jet d'Ancre, 2014-2019  Mentions légales        Conception : Nomadique